• Pourquoi le calorifugeage de vos tuyaux de chauffage est indispensable

    Vous avez peut-être pensé à isoler votre maison mais avez-vous pensé au calorifugeage de vos tuyaux de chauffage ?

    A première vue, on pourrait se dire qu’isoler des tuyaux de chauffage, ce n’est pas un travail qui va rapporter gros.

    Et pourtant, vous êtes loin d’imaginer les gains potentiels d’un tel travail d’isolation.

    J’en avais déjà un peu parlé il y a quelques années dans un article précédent.

    Mais je trouve tellement important de calorifuger ses tuyaux de chauffage que je me suis dit qu’un nouvel article rien que sur le sujet pourrait vous être utile.

    A votre avis, quel est la déperdition d’un tuyau de chauffage non calorifugé ?

    Cela va peut-être vous paraître énorme mais 1 mètre de tuyau de chauffage non isolé équivaut à une lampe de 60 W qui fonctionne en permanence.

    Je constate souvent des longueurs de tuyaux non calorifugés de minimum 10 à 15 mètres en cave.

    On dépasse donc les 600 Watt.

    Quand on sait que le prix du calorifugeage de tuyaux reste ridicule par rapport au gain que cela peut engendrer, je vous conseille d’isoler vos tuyaux.

    Sur base d’un prix du fioul à environ 0.65 €/litre, vous pouvez économiser près de 100 €/an pour 20 mètres de tuyaux.

    Il existe même des solutions pour isoler ses tuyaux gratuitement.

    Où faut-il calorifuger ses tuyaux de chauffage ?

    Les tuyaux qui sont présents dans votre espace de vie ne doivent pas être isolés. Ils participent à chauffer les pièces.

    Par contre, tous les tuyaux qui se trouvent en cave, au grenier ou qui traversent des remises non chauffées, doivent être bien calorifugés.

    L’important, c’est surtout de mettre une épaisseur suffisante pour que la chaleur reste bien dans les tuyaux.

    Entre le départ de la chaudière et l’arrivée au premier radiateur, vous pouvez parfois perdre environ 10 °c si vos tuyaux ne sont pas calorifugés.

    Quels tuyaux faut-il isoler ?

    On pense que seuls les tuyaux d’eau chaude sont indispensables à isoler.

    C’est vrai que ce sont les plus importants. Car la perte de chaleur est le principal problème.

    Mais les tuyaux d’eau froide peuvent aussi faire l’objet d’un calorifuge.

    Cela évitera aux tuyaux de geler en hiver s’ils sont placés dans des endroits très froids.

    Mais parfois, cela peut éviter aussi la condensation sur les tuyaux d’eau froide.

    Si votre tuyau d’eau froide est placé dans un environnement chaud, de la condensation peut venir se mettre sur le pourtour du tuyau.

    Ensuite l’eau se condense et tombe au sol.

    Sur le long terme, le tuyau risque de rouiller.

    Conclusion :

    Comme vous le voyez, isoler vos tuyaux de chauffage est indispensable aussi bien pour l’eau chaude que pour l’eau froide.

    Utilisez un isolant assez épais pour empêcher la chaleur de passer.

    Un bon test, c’est de placer votre main sur les tuyaux isolés en hiver. Lorsque la température de l’eau est au maximum, si vous sentez la chaleur à travers l’isolant, c’est qu’il y a encore des déperditions.

    Pensez alors à augmenter l’épaisseur d’isolant.

    Voici un article si vous souhaitez avoir plus d’information sur le calorifugeage

    J’espère au moins vous avoir sensibilisé sur cette problématique.

     

    Crédit image : https://www.energieplus-lesite.be