• Crépi sur isolant : cas pratique d’une isolation extérieure


    Lorsque vous isolez votre façade avec un crépi sur isolant, il y a certains points auxquels vous devez faire attention.

    Malheureusement, certaines entreprises ne sont pas très regardantes à ces points de détails qui peuvent avoir un impact assez négatif dans certains cas.

    Téléchargez votre guide gratuit

    Les 6 erreurs à éviter si vous ne voulez pas transformer vos travaux en catastrophe financière ou en grosse dépression

    Dans cet article, nous allons voir quels sont ces points importants quand vous posez un crépi sur isolant.

    Le principe du crépi sur isolant

    Avant toute chose, voici ce qu’est un crépis sur isolant.

    Il s’agit de poser un isolant du côté extérieur sur un mur de façade et de le recouvrir avec un crépi.

    crépis sur isolant en façade

    Les avantages du crépi sur isolant :

    • C’est la manière la plus économique d’isoler son mur par l’extérieur. Il faut compter environ entre 120 et 140 euros/m². Tout dépendra de la facilité d’accès, de la surface à isoler et du nombre de fenêtres dans la façade.
    • Un crépi sur isolant vous évite un ravalement de façade. Cela permet d’avoir une façade toute neuve, tout en ayant les bénéfices d’une bonne isolation.
    • Les primes de la région wallonne sont importantes. Vous pouvez compter jusqu’à 50 euros par mètre carré de primes en fonction de l’épaisseur de l’isolant.

    Au final, cela reste donc le meilleur rapport entre le coût et les bénéfices obtenus.

    Les points importants à respecter pour un crépi sur isolant :

    Au travers d’un exemple concret, nous allons voir ce que vous devrez exiger auprès de votre entrepreneur.

    Le point fondamental, ce sont les ponts thermiques à éviter aux différents endroits où l’isolant va rencontrer une jonction.

    Un pont thermique est en fait un endroit, dans la façade, où le froid, venant de l’extérieur, va pouvoir être en contact avec le mur sans qu’il y ait interposition d’un isolant.

    Cela peut avoir pour conséquence l’apparition de moisissures sur le mur (côté intérieur), l’apparition de champignons, le décollement du plafonnage ou des infiltrations d’eau.

    Il est donc important d’éviter au maximum les ponts thermiques.

    En rénovation, ce n’est pas toujours possible de le faire à 100% mais une maîtrise de la technique d’isolation permet d’en éviter un grand nombre.

    Voici les endroits à vérifier pour optimiser une isolation avec un crépi :

    La jonction des panneaux d’isolation

    Il faut bien vérifier qu’ils sont jointifs. Dans le cas où les panneaux d’isolant ne sont pas bien emboités, il faut combler le creux avec de la mousse comme sur cette photo :

    panneau pes jointif isolation crépis

    La jonction avec le cadre des fenêtres

    Lorsque l’isolant ne touche pas le cadre d’une fenêtre ou d’une porte, il y a un espace qui permet à l’air de s’infiltrer derrière l’isolation. Il y a donc contact direct entre l’extérieur et le mur. C’est donc un pont thermique avec toutes les conséquences que j’ai décrites plus haut.

    Il faut donc injecter de la mousse en bombe (mousse polyuréthane) ou placer un joint en mousse néoprène qui sera comprimé par l’isolant sur le cadre du châssis.

    Voici le détail qui a été effectué sur le chantier que j’ai visité (vous apercevez en vert, le joint en mousse) :

     Jonction isolation eps avec un chassis pour crépis sur isolant

     Une autre vue de la jonction mais par le dessous :

    jonction continue du joint mousse pour un crépis isolant

    Vous remarquez que l’injection de mousse de couleur verte a été faite en continu pour éviter le passage de l’air derrière l’isolation. Le pont thermique est ainsi évité.

    Si ce resserrage en mousse n’est pas effectué, l’espace sera comblé par du crépis qui est un matériau qui fera office de pont thermique. L’humidité et le froid venant de l’extérieur passera à travers le crépis.

    C’est donc un point à faire attention lors de la réalisation de travaux car après, vous ne le verrez plus.

    Voici comment la jonction est faite lors de la pose de la première couche d’enduit (une couche de finition sera appliquée par la suite) :

    crépis sur isolant avec chassis

    Vous remarquez qu’il n’est plus possible de constater si le joint entre l’isolant et le cadre de la fenêtre a bien été fait.

    Voilà pourquoi vous devez bien choisir votre entrepreneur car vous ne pourrez pas être derrière lui tout le temps.

    Je rencontre parfois des entrepreneurs qui ne prennent pas attention à ces détails de finition pour un crépis sur isolant. Pour moi, ce sont les finitions qui vont faire que le travail sera bien réalisé.

    Evidemment, cela peut avoir un petit impact sur le prix. Mais si vous dépensez plusieurs milliers d’euros pour une isolation de façade, je vous suggère de vous renseigner comment les entrepreneurs, à qui vous ferez appel, réaliseront ce type de détail.

    Posez-leur la question et vous saurez assez facilement s’ils y accordent de l’importance ou pas.

    A retenir avant de réaliser un crépi sur isolation :

    • L’isolation doit être continue
    • La jonction entre l’isolant et le cadre des fenêtres et des portes doit être faite avec un joint (en mousse projetée ou en néoprène)
    • Pour bénéficier des primes de la Région wallonne, vous devez faire un audit énergétique avant les travaux.

    Vous savez maintenant à quels détails vous devez faire attention pour la pose d’un crépi sur isolant

    Besoin d’établir un budget ou de recevoir une offre de prix ?
    Remplissez ce formulaire pour recevoir la visite professionnel :

    Votre logement est situé en Belgique belgique-60x40Remplissez le formulaire ci-dessous :
    Votre logement est situé en France france-60x40Remplissez le formulaire ci-dessous :

    .

    copyright photos : renover.tv