Double ou Triple vitrage pour vos nouvelles fenêtres ?
  • Double ou Triple vitrage pour vos nouvelles fenêtres ?

    Si vous souhaitez changer vos fenêtres, il semble plus intéressant de placer directement du triple vitrage que du double. Mais vous allez voir que ce n’est pas forcément le cas.

    En fonction de votre situation, vous serez surpris d’apprendre que le triple vitrage peut causer quelques soucis. Voici la vidéo dans laquelle j’explique tout cela :

    Téléchargez votre guide gratuit

    Les 6 erreurs à éviter si vous ne voulez pas transformer vos travaux en catastrophe financière ou en grosse dépression

    Transcription de la vidéo :

    Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle vidéo du blog Renover.tv. Aujourd’hui, je vais répondre à une question que l’on m’a posée cette semaine : « Est-ce qu’il est préférable de choisir du double ou du triple vitrage quand on veut changer ses châssis ? »

    La question est excellente surtout qu’elle paraît, à priori, évidente. On se dit qu’on va prendre du triple vitrage puisque c’est forcément mieux. Eh bien, pas forcément. En fait, ça va dépendre de votre maison parce que vous pourrez très bien mettre du double ou du triple.

    En effet, il y a des entreprises qui vont vous proposer du triple vitrage au prix du double vitrage. Alors, vous vous dites que c’est une bonne occasion, c’est une bonne promotion. Eh bien, pas forcément. Je vais vous expliquer : il y a un phénomène à prendre en compte dans votre maison pour placer du double ou du triple vitrage.

    Il faut d’abord savoir une chose : si vous avez du simple vitrage, le coefficient d’un simple vitrage est d’environ de 4,5 à 5. Plus le coefficient est grand, plus votre fenêtre va laisser passer la chaleur à travers. Il vaut donc mieux avoir un tout petit coefficient.

    Pour le double vitrage, on est aujourd’hui aux environs de 1,0 voire 1,1 au niveau du coefficient. Vous voyez déjà qu’entre le simple et le double vitrage, vous avez un coefficient qui augmente de 5 fois la performance du vitrage.

    Il faut savoir aussi que pour du triple vitrage, vous ne retrouverez pas cette performance. Entre le double et le triple vitrage, vous avez une petite différence. Le coefficient passe de 1 à 0,60– 0,70 pour du triple vitrage. Je ne dis pas que c’est à négliger, mais ce n’est pas là-dessus que vous allez faire des grosses économies d’énergie. C’est plutôt en changeant du simple par du double vitrage.

    Maintenant, je vais aborder la problématique de mettre du double ou du triple vitrage. Il faut savoir que, normalement, les vitrages servent à récupérer la condensation qui se trouve dans la pièce. Vous l’avez sûrement déjà vu sur du simple vitrage : en hiver, par exemple, vous aurez de la condensation qui va s’y déposer.

    Alors qu’est-ce que cette condensation ? En fait, c’est l’humidité de l’air ambiant qui va se condenser. C’est cette vapeur d’eau qui va se transformer en eau au contact d’une paroi qui est très froide. Le simple vitrage étant très froid, la vapeur d’eau va s’y déposer. En mettant du double vitrage, dans la mesure où vous allez améliorer la performance du vitrage, il n’est plus certain que le vitrage soit l’élément le plus froid dans la pièce.

    Ça peut être le mur qui va être plus froid. Alors, qu’est-ce qu’il risque de se passer ? Au lieu de se déposer sur le vitrage, la condensation va aller se déposer sur le mur. C’est pour cela qu’il n’est pas toujours intéressant de placer du triple vitrage parce que celui-ci sera beaucoup plus performant que votre mur si ce mur n’est pas isolé.

    Donc, si vous avez des murs qui ne sont pas isolés, je vous conseillerais de rester avec du double vitrage pour ne pas avoir cette problématique de condensation qui va se déplacer du vitrage vers le mur. Ça, c’est quelque chose que l’on n’explique pas en général, et que les vendeurs de châssis, de double vitrage, de triple vitrage ne vont pas forcément vous expliquer, parce que ce serait un peu parler contre eux.

    Je voudrais quand même attirer votre attention sur le fait que placer du triple vitrage, c’est intéressant, mais c’est plutôt à faire dans des maisons qui sont très bien isolées et dont les murs et la toiture sont isolés. Si vous avez des murs qui ne le sont pas, je vous conseille plutôt de placer du double vitrage au niveau de vos châssis, ça restera plus normal, car ça ne sert à rien de « super-isoler » des parois et, à côté, d’en avoir d’autres qui ne sont pas du tout isolées.

    Il vaut mieux avoir quelque chose d’homogène au niveau de votre maison et avoir par exemple 5 centimètres sur tous vos murs plutôt que d’avoir 20 centimètres sur un seul mur et 0 centimètre sur les trois autres murs de la maison.

    Ce conseil est assez important pour moi : vous risquez d’avoir des problématiques de condensation sur vos murs et ce n’est jamais gai. Vous risquez d’avoir des taches de moisissures qui apparaissent. Alors, rassurez-vous, ça n’apparaît pas tout le temps, ça n’apparaît pas non plus dans toutes les pièces, c’est surtout dans les pièces qui ne sont pas très bien chauffées. C’est-à-dire dans des chambres ou une salle de jeux, on va garder une température assez basse parce qu’on n’a pas envie de chauffer très fort dans une chambre par exemple.

    Là, ce sont des phénomènes de condensation qui peuvent apparaître sur les murs. Rassurez-vous si vous voyez apparaître des traces d’humidité ou des taches noires sur ces murs, c’est probablement (si vous avez mis du double vitrage), qu’il y a eu un déplacement du point de froid vers votre mur. Alors qu’est-ce qu’il faut faire dans ce cas-là ? Il faut surtout bien ventiler votre maison pour évacuer cette humidité qui est contenue dans l’air ambiant et qui risque d’aller se mettre sur les murs si ces derniers sont froids.

    Si vous voulez d’autres conseils sur la rénovation, si vous voulez éviter des erreurs quand vous rénovez votre maison, je vous suggère de télécharger gratuitement mon guide sur les 6 erreurs à éviter quand on se lance dans un projet de rénovation. Alors, ce guide se trouve sur cette page juste en dessous de la vidéo. Et je vous dis à bientôt pour d’autres conseils sur le blog Renover.tv.