Le matériel indispensable pour pratiquer l'ébénisterie - Renover.TV
  • Le matériel indispensable pour pratiquer l’ébénisterie

    Vous envisagez un changement de carrière et vous souhaitez vous lancer dans l’ébénisterie ? Dans ce cas, nous allons vous en dire plus sur les connaissances et tout le matériel qu’il vous faudra afin de pouvoir exercer cette activité que ce soit pour vous, un métier ou simplement un loisir.

    Le matériel de base pour l’ébénisterie

    Pour pouvoir réaliser le travail comme il se doit, à savoir : créer, réparer ou restaurer du mobilier en bois, un ébéniste a besoin d’avoir en sa possession différents outils. Si vous voulez pratiquer l’ébénisterie, vous aurez donc à vous procurer :

    • une petite règle métrique ou impériale,
    • un ruban à mesurer,
    • des crayons,
    • un vernier (ou pied à coulisse) standard ou numérique,
    • une équerre ajustable ou équerre combinée,
    • des équerres (de 4 ou de 6 pouces),
    • des ciseaux à bois,
    • une scie japonaise,
    • des rabots,
    • une affleureuse,
    • des trusquins,
    • une scie sauteuse,
    • une toupie.

    En fait, il s’agit d’outils de traçage, de mesure, de découpe, mais aussi d’ajustement. En effet, dans l’ébénisterie, vous aurez à réaliser des esquisses et à dessiner des plans à l’échelle. Vous devrez également scier, raboter et poncer. Sans oublier bien sûr d’assembler, cirer, peindre ou vernir vos réalisations. De ce fait, outre les outils, vous aurez également besoin de divers produits. Il s’agira notamment de peinture, de vernis, de cires ou encore de colles… Rassurez-vous, vous pourrez aisément trouver tous ces outils et produits. Pour cela, rendez-vous sur un site internet comme LoisirCreatif.net, par exemple, qui propose la gamme de peinture Charme, idéale pour sublimer les meubles et les objets en bois.

    ébénisterie

    Les connaissances indispensables

    Si vous voulez vraiment vous lancer dans l’ébénisterie, il faudra également que vous ayez des connaissances spécifiques. Pour cause, un ébéniste devra par exemple s’y connaître un minimum en histoire de l’art. Il faudra aussi qu’il ait des connaissances solides sur les différents bois, ainsi que leurs propriétés. Des connaissances sur les autres matières premières, et leurs possibilités de mise en œuvre seront également nécessaires, tout comme maîtriser le dessin, ou savoir représenter des volumes dans l’espace. Bien sûr, il vous faudra apprendre à utiliser l’outillage et la machinerie. Pour acquérir toutes ces connaissances, il faudra donc que vous commenciez par suivre une formation.

    Afin d’en trouver une, adressez-vous à un Centre de Formation d’Apprentis (CFA), ou à une école supérieure. Vous pourrez y suivre un CAP « Arts du Bois » ou « Ébéniste », spécialement destiné aux adultes en reconversion. Après avoir été formé, vous pourrez alors choisir de travailler au sein d’une entreprise d’ébénisterie. Ou alors, si vous le souhaitez, vous pourrez vous lancer en tant qu’artisan indépendant. Toutefois, pour vos débuts, le mieux sera de commencer par un travail en entreprise. En effet, cela vous permettra de gagner de l’expérience. En outre, vous pourrez acquérir des connaissances supplémentaires. Par la suite, vous aurez ainsi plus de bagages. De quoi pouvoir plus facilement vous installer à votre compte.

    Pour finir, sachez que différentes déclinaisons du métier d’ébéniste existent. Ainsi, vous pourrez choisir de devenir ébéniste-menuisier, ébéniste-artisan, ébéniste d’art, ébéniste-restaurateur, ou encore ébéniste-agenceur. À vous de bien choisir la déclinaison vers laquelle vous allez vous tourner. Le mieux sera bien sûr d’en maîtriser le plus possible, cela afin que vous puissiez répondre à tous les types de besoins de vos futurs clients.