Une astuce pour augmenter le prix de vente de votre maison
  • Une astuce (souvent oubliée) pour augmenter le prix de vente de votre maison

    Vos travaux sont terminés ? Vous n’avez rien oublié ? Dans bien souvent des cas, il y a une dernière étape à franchir pour valoriser les milliers d’euros que vous avez investis dans votre rénovation.

    C’est une astuce très souvent oubliée et qui peut avoir des conséquences parfois importantes sur le prix de vente ou de location de votre habitation. J’en parle dans ce podcast :

    Téléchargez votre guide gratuit

    Les 6 erreurs à éviter si vous ne voulez pas transformer vos travaux en catastrophe financière ou en grosse dépression

    Télécharger la fiche pratique

    Transcription du texte :

    Bienvenue dans ce nouveau podcast du blog Renover.tv. Aujourd’hui, nous allons voir comment augmenter la valeur de votre maison quand vous avez fait des travaux de rénovation.

    Quand vous faites des travaux de rénovation, en général, si ces derniers sont assez importants, vous allez sûrement isoler votre maison et peut-être changer votre chaudière, les vitrages… Tout cela va participer à améliorer énergétiquement votre habitation.

    Les gens qui sont intéressés par une maison économe en énergie vont alors se dire que votre maison est finalement intéressante. Intéressante, donc « on va peut-être pouvoir mettre un peu plus cher que ce que l’on pensait mettre si la maison est super bien isolée, si elle est très économe en énergie ».

    Le problème qui se pose quand on fait des travaux, on se dit : « C’était bien difficile de faire les travaux… » Alors, quand on arrive à la fin, on est super content d’avoir terminé et on profite de ces travaux. Et on ne pense pas à la suite des choses. Sauf que votre maison ou votre appartement sera peut-être un jour revendu ou peut-être même loué.

    Alors, ce ne sera peut-être pas dans les prochaines années, ce sera peut-être dans 10, 15 ou 20 ans, on ne sait jamais. Donc, pour valoriser votre maison, il faut faire une dernière chose quand on a fini les travaux : c’est récolter les informations importantes qui vont valoriser votre maison et donc, qui vont potentiellement en augmenter le prix.

    Imaginez par exemple que vous ayez fait des travaux, que vous ayez placé des isolations un peu à gauche et à droite et que cette isolation, une fois que les travaux sont terminés, vous ne pouvez plus la voir. Alors, comment allez-vous prouver aux personnes qui vont acheter ou louer votre maison plus tard que ces travaux ont été faits ?

    Alors, ils peuvent vous croire sur parole, mais en général, c’est toujours mieux d’apporter des preuves. Et donc, les preuves que vous pouvez apporter sont assez faciles à collecter. Il suffit, pour cela, de les connaître et c’est ce que je vais vous expliquer maintenant.

    La première chose que vous devez faire pour garder des informations sur vos travaux, c’est de prendre des photos. C’est quelque chose de très simple à faire. Vous prenez un appareil photo numérique, c’est plus facile et vous pouvez ainsi stocker aisément vos photos sur votre ordinateur ou même en ligne. Mais cela, j’y reviendrai plus tard, en fin de ce podcast, parce que vous allez voir qu’il y a quand même des petites choses à savoir quand on garde ces informations.

    Donc, la première chose, c’est de faire des photos de l’isolant.  Souvent, je vois des gens qui font des photos avant les travaux et des photos après. Mais ils ont oublié de faire les photos pendant les travaux, au moment où ils posaient l’isolant, au moment où les isolants étaient stockés dans la pièce. Et ça, ce sont vraiment les seules preuves que vous avez pour montrer que vous avez bien isolé votre maison.

    La deuxième preuve que vous pouvez mettre aussi, quand vous faites des photos et c’est super important, c’est même aussi important que la première, c’est de prendre un mètre et de le placer au niveau de l’épaisseur de l’isolant avant de prendre une photo. Comme ça, on peut voir l’épaisseur exacte de l’isolant sur la photo. Si vous ne prenez pas de mètre et si vous ne mesurez pas l’épaisseur en faisant la photo, on ne pourra pas dire quelle est l’épaisseur exacte de l’isolant. Or, c’est vraiment important.

    Si vous avez mis 10 centimètres, on pourrait le voir. Mais il faut savoir une chose : quand on vend son habitation ou quand on la loue, on doit faire un certificat PEB (ou un diagnostic énergétique). Et pour faire ce certificat PEB, il faut des preuves. Et la meilleure preuve que vous pouvez avoir, c’est d’avoir fait des photos des isolants que vous avez placés avec le mètre qui est placé sur l’épaisseur d’isolant.

    Et là, il n’y a plus aucune contestation possible, on sait que l’isolant a été placé, on en connaît l’épaisseur et on sait où il a été placé. Et on verra, en principe, quel est le type d’isolant qui a été placé. Et ça, c’est vraiment la façon la plus facile de garder des preuves quand on fait des travaux de rénovation au niveau de l’isolation, au niveau énergétique.

    La deuxième preuve que vous pouvez prendre aussi dans le cas où vous ne faites pas les travaux vous-même, si vous confiez les travaux à un professionnel, c’est de garder les factures d’entrepreneur.

    Alors, il y a quand même quelques points à connaître quand on veut récolter des informations via une facture : il faut que cette dernière mentionne bien le type d’isolation, la valeur λ, c’est-à-dire le coefficient de conductivité thermique de l’isolant – généralement, la valeur est de 0,020 à 0,050 – et l’épaisseur de l’isolant. Ça, c’est vraiment le minimum d’informations qui doivent être mises sur une facture.

    L’idéal serait de préciser, sur la facture, l’endroit où l’isolant a été posé. Par exemple, vous avez un grand mur dont vous n’avez isolé qu’une partie, il faudra peut-être même préciser sur la facture à quel endroit l’isolation a été faite, pour quelle pièce cela a été fait et, éventuellement, rajouter la superficie d’isolation qui a été placée pour avoir une meilleure preuve.

    Une chose qui est très très importante au niveau de la facture, c’est que vous devez demander à l’entreprise d’indiquer, sur la facture, l’adresse où ont été faits les travaux. Parce que, je vois souvent des personnes qui vivent dans une habitation située à un endroit A et les travaux se font à un endroit B, dans une autre maison.

    Et généralement, les factures sont adressées à l’endroit où ils habitent pendant les travaux. Or, il faut toujours indiquer, sur la facture, le lieu du chantier et des travaux. Il faudrait par exemple mettre : « Travaux exécutés à telle adresse »… Même si l’adresse de la facture est différence. Cela prouve que ces travaux sont à prendre en compte pour la maison ou l’appartement que vous rénovez.

    La troisième chose que vous pouvez aussi faire pour garder les preuves, dans le cas où vous faites appel à un architecte : si l’architecte suit les travaux, il n’a donc pas uniquement établi les plans, s’il a regardé que c’était bien fait et s’il a par exemple fait des photos, vous pouvez lui demander une attestation qui est signée par ses soins et qui certifie qu’il y a tel type d’isolant qui a été placé sur tel mur, avec éventuellement les mêmes renseignements que je vous ai expliqués tout à l’heure, en l’occurrence le type, la valeur λ, l’épaisseur, l’emplacement et la superficie des isolants qui ont été posés.

    L’architecte signe donc cette attestation et, avec cette preuve-là, on peut prendre en compte, sans aucun problème, tous les isolants qui ont été posés et même qu’on ne voit plus dans votre maison.

    Voilà les trois façons assez simples de collecter des informations après les travaux et qui seront super importantes, plus tard, si vous revendez ou si vous louez votre maison pour la valoriser, pour la vendre plus cher. Parce qu’il faut savoir que plus les années avancent, plus les gens s’intéressent au caractère isolant d’une maison.

    Et ce serait dommage, dans 10 ou 15 ans, de se dire qu’on a oublié de collecter ces informations, je ne sais plus prouver… A noter qu’on peut encore le faire sur place, dans 10 ou 15 ans, mais il faut faire des trous, des percements, il faut parfois démonter un petit peu. Mais ça, c’est vraiment embêtant.

    Je récapitule donc les trois choses. Prenez des photos localisables, avec les épaisseurs grâce à un mètre qui est placé sur l’épaisseur de l’isolant, vous pouvez aussi avoir des factures d’entreprise qui mentionnent le type, le coefficient de conductivité thermique de l’isolant, l’épaisseur, l’endroit et la superficie qui a été mise et/ou une attestation d’un architecte qui a suivi les travaux, sur l’ensemble des travaux, sur la composition des parois, sur l’emplacement des isolants.

    Si ça vous intéresse, je vous ai préparé une petite fiche pratique que vous pouvez télécharger juste ici en dessous de l’audio et je vous dis à bientôt pour un prochain podcast sur Renover.tv.